UNION SPORTIVE DES BRETONS DE PARIS : site officiel du club de foot de PARIS 14EME ARRONDISSEMENT - footeo

Interview de la Semaine N°6 : Maxime LB

25 février 2016 - 11:21

Quoi de mieux qu'une bonne interview de la semaine pour retrouver le sourire après un WE compliqué... et qui de mieux que l'auteur d'un csc. On souhaite la bienvenue à notre recrue hivernale Maxime...

Salut Maxime ! Peux-tu te présenter en quelques mots (Prénom, date de naissance, lieu de naissance, Surnom, autre…).

Salut, je m’appelle Maxime Le Boursicaud, je suis né à Vannes le 10 février 1992. 

Pour les surnoms, c'est la jungle! Max, Bourse, Boubourse, Pti' biscuit, Pepito, Bourrique, Bourricot... Mais Clem Moulin a sans doute trouvé le plus improbable :"Kiki" ... 

 

Qu'est-ce qui t'as amené à Paris et depuis quand ? 

Je suis arrivé à Paris début décembre pour finir mes études. Je fais un master spécialisé en gestion de patrimoine en alternance à Neuilly. 

 

Quel est ton parcours footballistique? (Anecdotes bienvenues aussi…) 

Contrairement à Gwen Guillemette, je n'ai pas fait les 3/4 des clubs bretons  (c'était gratuit ça! :) ). 

J'ai commencé à Tréffléan, puis Saint Nolff jusqu'en benjamins au poste d'attaquant (d'où cette aisance devant le but ! (cf. fin interview). Ensuite, je suis allé à l'AS Menimur entre U13 et U19. J'y ai passé sept belles années où on oscillait entre la DRH et la DH. Le plus grand souvenir restera un 32e de coupe Gambardella (élimination par le SCO Angers). 

Ensuite je suis parti à Theix où j'ai fait quatre saisons en DSR. De très beaux souvenirs aussi, tant sur le plan sportif qu'extra sportif! (Je n'en dirais pas plus, je n'ai pas non plus envie de me cramer direct auprès des coaches!). 

 

Quel est ton poste préféré ?

J'ai surtout évolué arrière dans l'axe ou sur le côté droit. Dans un dispositif en 3-5-2 comme à l'USBP, le poste de côté dans la défense à trois me convient plutôt bien. 

 

OM ou PSG? Plus sérieusement qui supportes-tu en France et à l’étranger ?

Supporter nantais ! Et oui, j'ai commencé le foot à la grande époque nantaise, où Vahirua et Viorel Moldovan enfilaient les buts comme des perles ! C'était avant qu'Olivier Monterrubio ne découvre le Mc Donalds ! 

A l'étranger, j'aime beaucoup le Borrussia Dortmund qui regroupe selon moi, tout ce que le foot incarne : jeu spectaculaire, une ambiance de folie, une force collective emmenée par des joueurs de classe mondiale. 

Quelle était ton idole de jeunesse ?

Zidane bien que mon jeu ne le reflète pas vraiment! Si on veut se rapprocher de mon registre, je dirais un vieux briscard comme Paolo Maldini. 


Avec le titre assuré du PSG, tu vois quel podium en L1 et quel vainqueur pour la Ligue des Champions ?

Je tablerais sur un podium PSG, Monaco, et Lyon. Pourquoi Lyon ? Ils n'ont plus rien à jouer et compte beaucoup d'internationaux qui doivent élever leur niveau de jeu pour faire l'Euro. 

Pour la Ligue des Champions, le Barça me paraît intouchable encore cette année. 

 

Tu as signé cet hiver, comment as-tu connu le club, et comment s’est passé ton recrutement ?

J'ai connu le club avec Clem Crabot. Je connaissais aussi Gwen Guillemette, Alan Maho et Fanch Guiban. 

Au début, on m'a dit que ça allait être compliqué de signer car plusieurs joueurs comptaient signer à la trève. J'ai essayé de faire le maximum d’entraînements du coup.

Mais rapidement, je me rends compte que ce n'est pas le sportif qui convaincra les coaches mais plutot l'extra-sportif... S'en suivent une série de déroutes au tarot, des litres de bières écoulées aux "Rigolos" avant d'apprendre l'heureuse nouvelle un soir de janvier, par "l'agent à double casquette" (du BTP mais aussi agent de joueur à ses heures perdues)  Monsieur Fanch Guiban ! 

 

Content d'avoir signé dans ce club ?

Forcément, cela vient récompenser mon assiduité sans faille à la tatasse du jeudi soir ! Plus sérieusement, très content d'avoir pu signer ! J'y retrouve une superbe ambiance tout en ayant un esprit de compétition au sein du groupe. 

 

Après des débuts en A, tu as découvert la B dans un match de coup épique face à l’AS Ultra Marine, match ou tu as pu ouvrir ton compteur but ? Ca s’est passé comment ces matchs ?

En A, l'histoire est belle car on prend la tête du championnat de DH à l'issue du match contre le FC Luxembourg. Par contre avec la B en coupe, c'est cruel même si je reste convaincu qu'on aurait dû gagner ce match. Le CSC...  je préfère maintenant en rire ... La satisfaction à titre personnel sera d'avoir pu permettre aux spectateurs venus nombreux pour l'occasion, d'assister à une séance de tirs aux buts. Je me suis dit après tant de rebondissements dans ce match, ça serait con de finir sur un 4-3 ! 

Résultat, on joue la 114ème, centre venu de la droite, je ne me pose pas de question... Je mets une volée extérieur du pied droit qui va se loger dans le petit filet malgré un retour de Ju Brizard à toute vitesse (et Dieu sait qu'il va vite!... :) ).

Fanch le coach saura apprécier : les volées devant le but travaillées à l'entrainement se reproduisent en match ! 

 


LA SPÉCIALE : 

Pour le moment, tu as fais plus de « soirées » que de matchs officiels, physiquement c’est quoi le plus dur ? Et comme çà qui tu vois comme le « maillot jaune » breton lors des soirées ? 

Effectivement, j'ai bien peur de finir l'année avec plus de soirées que de matchs au compteur... En parlant de classement, autre satisfaction, je suis toujours en lice pour le caleçon d'or 2015/2016! 

 

Pour le maillot jaune, sans hesiter, Toon Kerebel ! Tomber 3fois de son Vélib en allant en boite, arriver en boite et demander du mercurochrome pour un coude en sang, puis repartir de la boite sans son portefeuille ni son portable... Ca reste quand même une grosse performance! 

 

Merci Max !

Commentaires